Comune di Brescia tourism website: useful information about what to see and where to go.

  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Español
  • Italiano

Promenades vertes

BRESCIA ET « SA » MONTAGNE

La ville de Brescia est fermée au nord par une vaste formation de collines qui s’étend à l’est jusqu’au hameau de Sant’Eufemia della Fonte et à l’ouest jusqu’à la colline de Sant’Anna : c’est le mont Maddalena, considéré par les habitants de la ville comme la « montagne de chez eux ».

La conformation du mont Maddalena se caractérise par une longue dorsale de roches calcaires ayant une altitude moyenne d’un peu plus de 800 mètres s.n.m.
L’aspect végétal est caractéristique et varié pour plusiers raisons : la localistion géographique, l’influence climatique des lacs voisins (Garda et Isée), la variété de composition du terrain et des roches, l’exposition différente des versants et leur disposition d’altimétrie. Les zones ayant des arbres de haut fût présentent pour la plupart des châtaigneraies (variété fuitière) et des forêts secondaires, avec un sous-bois peuplé de noisetiers et de sorbiers, tandis que les conifères ont été introduites par l’homme dans les zones urbaines ou dans celles de reboisement. Le robinier est diffusé sur tous les versants et, dans les zones abandonnées par l’homme, se répand au détriment d’autres espèces spontanées.
Le versant méridional, grâce à l’exposition favorable au soleil, présente une concentration de fleurs, aussi d’espèces rares, telles que la « Campanula elatinoides » (campanule fausse élatine) ou l’« Aphyllanthes Monspeliensis » (aphyllanthe de Montpellier). Les autres fleurs présentes sont les narcisses, les mélittes à feuilles de mélisse, les iris et le lis orangé.
Le mont Maddalena est riche aussi en champignons parmi les plus prisés, tels que les oronges, les cèpes de Bordeaux et les chanterelles.
Jusqu’au début du XIXe siècle, les zones hautes du mont Maddalena, étaient peuplées de loups, tandis qu’aujourd’hui les sangliers ont fait de ce lieu leur demeure idéale. Parmi les oiseaux, deux rapaces nocturnes sont à signaler : le hibou et la chouette. De plus, il y a de nombreuses espèces de passériformes : le corbeau, le merle, la grive litorne, le pinson des arbres, le rossignol philomèle, le rouge-gorge, le moineau domestique et le troglodyte mignon.
Le seul accès pour les voitures est la route panoramique, mais il est possible d’atteindre le sommet en parcourant les différents sentiers, dont certains sont panoramiques et plus doux, d’autres plus sauvages et inaccessibles, parfaitement balisés et aménagés par l’Ufficio di Coordinamento du Parc delle Colline. En pièce jointe vous trouverez le plan des sentiers.