Comune di Brescia tourism website: useful information about what to see and where to go.

  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Español
  • Italiano

Points d'Intérêt: Monuments

Le Château

mar, 30/07/2013 - 11:28 -- Laura
Brescia, le château

La partie ancienne de la ville, que l’on appelait Brixia Romana à la fin du Ier siècle avant J.-C. à cause de l’aspect rocheux et tourmenté du terrain sur lequel elle avait été construite, est limitée au nord-est par le mont Cidneo (245 m). Brich était le terme celtique indiquant la cime rocheuse, les lieux élevés. Et le mont, en haut duquel on jouit d’une vue magnifique sur toute la ville, représentait l’élément central de l’histoire urbaine depuis les premières installations à l’âge du bronze jusqu’au seuil du XXème siècle.

Le Capitolium et le Forum Romain

jeu, 25/07/2013 - 09:39 -- Laura
Capitolium

Le temple fut érigé par Vespasien entre 73 et 74 ap. J.-C., comme en témoigne la dédicace, en partie reconstruite, inscrite sur le fronton. Il reprend partiellement le plan du sanctuaire républicain du début du Ier siècle av. J.-C. sur lequel il est construit. La zone du Capitole était occupée sur trois côtés par une terrasse dont le temple occupait le centre tandis que sur les côtés se trouvaient les deux ailes du portique qui se prolongeaient vers le Forum. L’escalier en marbre, aujourd’hui restauré et complété de briques, amenait le visiteur au podium surélevé du pronaos, caractérisé par la présence d’un avant-corps central hexastyle composé de colonnes corinthiennes d’environ 11 mètres, reconstituées au XIXème siècle. Le temple présente trois aulae séparées par de fins interstices. De grandes portes architravées mènent aux salles du temple: celle du centre, plus grande que les autres, a conservé son seuil original ainsi que la structure des battants et les trous pour les gonds. Les sacellums présentent en leur centre un podium. On remarquera le sol recouvert de dalles de marbre, bien conservées dans la salle centrale et dans celle de gauche. Les parois étaient probablement revêtues de marbre et décorées de parastates, corinthiennes comme les colonnes de la façade. Le temple fermait le Forum au nord et communiquait avec le decumanus grâce à un escalier central situé entre deux parties d’un mur à arcades aveugles dont quatre ont été reconstruites. Ce mur, recouvert de marbre, appartenait à la façade de l’aire sacrée du decumanus maximus (situé à 4 ou 5 mètres sous le niveau actuel de la via dei Musei) dont une partie est encore visible aux pieds du Temple Capitolin. 

Les Portiques et la Tour de l'Horloge

lun, 15/07/2013 - 11:17 -- Laura
Brescia Torre dell'Orologio

Sur le flanc est de la place se dresse un édifice dont le portique de style ionien est surmonté de deux étages aux fenêtres architravées et se caractérise par une bichromie prononcée, à la manière vénitienne. Le bâtiment, intégré dans le périmètre défensif de la « Citadella Nuova » des Visconti (1363), a été conçu par Ludovico Beretta et réalisé par Pier Maria Bagnadore en 1595.

Les Monti di Pietà

lun, 15/07/2013 - 10:45 -- Laura
Brescia, Monte vecchio di pietà

Le côté sud de la place est occupé par les bâtiments de l’ancien Mont di Piété (1484-1489), édifié sur un dessin de Filippo de’ Grassi qui tire son nom de l’institution qui s’y installa à partir de 1490 ; on trouve également ceux du nouveau Mont de Piété (1596-1600) exécuté sur un dessin de Pier Maria Bagnadore, devenu édifice pénitentiaire jusq'au XIXème siècle.  

Le Teatro Grande et le Ridotto du Teatro Grande

lun, 15/07/2013 - 12:09 -- Laura
Brescia, Teatro Grande

Il s’agit d’une oeuvre de 1739 de l’architecte Carlo Manfredi, située exactement à l’endroit où, en 1664, un siècle avant sa construction, naissait le premier théâtre public de Brescia, selon le désir de l’Académie des Erranti. En 1789, sur un projet de Gaspare Turbino, on ajouta la façade et ses trois grandes arcades, intégrées dans le portique du Corso Zanardelli et par la suite, la volée de marches qui mène à l’entrée du théâtre.

Biblioteca Queriniana et le palais de l’Évêché

lun, 15/07/2013 - 12:05 -- Laura
Brescia: Biblioteca Queriniana e Palazzo Vescovile

La bibliothèque Queriniana fut fondée en 1747 et ouverte au publique par le Cardinal Angelo Maria Querini, ancien bibliothécaire à la Bibliothèque du Vatican, très connu pour sa bibliophilie. Il fit bâtir par l'architecte de Brescia Marchetti le palais monumental qui encore héberge l'institution qu'il enrichit avec ses collections bibliographiques privées ainsi que d'une revenue considérable. Ce fut le fondateur  lui-même qui décida d'offrir la bibliothèque à l'administration communale de Brescia qui, sauf un interval de quelques années à la fin du XVIII siècle, organise et gère l'ensemble du service.

La Tour della Pallata

ven, 26/07/2013 - 10:04 -- Laura
La Pallata

La tour, l’un des emblèmes de la ville, fut construite en 1248 et on peut la compter parmi les principaux monuments de la période médiévale. Erigée grâce à l’utilisation de nombreux vestiges romains situés le long des murs médiévaux préexistants, en défense de la porte dite de San Giovanni, elle mesure 31 mètres  de hauteur et repose sur une base carrée de 10,6 mètres. Elle remplissait la fonction de dépôt du trésor municipal, d’entrepôt de ravitaillement et aussi de prison.

Le Marché aux Grains ou Granarolo

ven, 19/07/2013 - 11:13 -- Laura
Piazzale Arnaldo et Granarolo

 

Le “Granarolo” tire son nom de la fonction de marché aux grains qu’il a remplie jusqu’à la fin du siècle dernier. Il s’agit d’un édifice en pierre blanche de Botticino, à bossage, achevé en 1823 sur des plans d’Angelo Vita et Luigi Basiletti. On observera les lignes pures de ce bâtiment, le néoclassicisme élégant de ses arcades en plein cintre et du tympan central. Flanqué de deux niches latérales abritant des fontaines, il se distingue également par son grand arc central anti-feu construit en prévision d’éventuels incendies. 

Basilique Romaine

lun, 20/01/2014 - 15:35 -- Chiara

Basilique romaine

L'édifice, situé dans la partie nord de la place Labus, où il est possible de visiter les importants témoignages de la ville de Brescia d’époque romaine, remonte, pour ce qui est de sa première implantation, au XVIIe siècle. À cette époque, une longue série de modifications et d’adaptations des corps de fabrique, qui pendant le Moyen Âge avaient fini par s’adosser aux structures romaines désormais en ruine mais aujourd’hui encore bien visibles dans la façade du palais, prennent fin. Les fouilles archéologiques menées systématiquement dans toute la zone de l’édifice entre 1993 et 1998 ont mis en lumière de vastes parties internes et externes du pavage de marbre de la Basilique romaine et du dallage du Forum de l’époque d’Auguste. Malgré le caractère fragmentaire des pièces découvertes, on peut lire dans celles-ci une trace significative de la physionomie architectonique et du complexe décoratif du grand bâtiment public destiné aux plus importantes activités civiles de la communauté telles que l’administration de la justice. À l’époque de Flavius, la Basilique fermait le côté sud du forum, tout en étant une sorte d’entrée monumentale ; elle reliait les arcades latérales et s’opposait au Sanctuaire situé au nord.

Teatro San Carlino

mar, 19/09/2017 - 14:38 -- Laura
Brescia, Teatro San Carlino

Aujourd’hui utilisé comme auditorium et salle de conférence par l’Administration Provinciale de Brescia, le Théâtre San Carlino était à l’origine une église de la Confrérie de la Sainte Trinité des Pèlerins. Il a été projeté vers 1750, comme en témoigne l’existence d’un plan datant de 1753, six ans avant la pose de la première pierre, et reportant l’autorisation de construction du nouveau temple signée par le vicaire général Jacobo Soncini.

Pages