Comune di Brescia tourism website: useful information about what to see and where to go.

  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Español
  • Italiano

Points d'Intérêt

Église et couvent de San Francesco d’Assisi

mar, 16/07/2013 - 10:49 -- Laura
Brescia, San Francesco d'Assisi

Construite dans les années 1254-1265 et agrandie au cours des siècles successifs, elle se caractérise par son style, à mi-chemin entre le Roman et le Gothique : à la phase initiale appartient, outre la massive paroi occidentale et le campanile, la façade, en “ medolo ”, ornée d’un portail ébrasé en marbre surmonté d’une magnifique rosace. L’intérieur, simple et sévère, suit un plan de basilique, avec trois nefs, toiture en carène de navire sur la nef centrale et poutres apparentes dans les nefs latérales. L’ornementation picturale de cette église est particulièrement riche et variée: sur la paroi de droite, de nombreuses fresques très intéressantes à caractère votif, qui devaient, à l’origine, couvrir toute la superficie du mur. Elles sont pour la plupart datables des XIVème et XVème siècles. Parmi celles-ci, on compte une Déposition à la manière de Giotto et la scène fascinante des Frères et Laïcs. Toujours sur ce côté se trouvent de précieux autels parés de retables, parmi lesquels on remarque, sur le premier autel, une peinture de Moretto de 1530, Sainte Marguerite de Cortona entre Saint François et Saint Jérôme et, peinte dans un demi-cercle, une Visitation, fresque récemment attribuée à Francesco Prata da Caravaggio. On pourra également admirer sur le quatrième autel la fresque de La Pentecôte, une oeuvre du Romanino de 1520. 

Musée Mille Miglia

mar, 23/07/2013 - 15:33 -- Laura
Brescia, Museo Mille Miglia

L'initiative de créer un musée dédié à la Freccia Rossa (flèche rouge) a été voulue et concrétisée par l’association Musée de la Mille Miglia de la ville de Brescia, constituée par des entrepreneurs locaux « amis de la Mille Miglia » en Décembre 1996. L’association comprend actuellement 50 membres.Le nouveau musée a ouvert ses portes au public le 10 Novembre 2004. Sa réalisation a abouti à la restructuration du complexe monastique de Sant’Eufemia, propriété de la ville de Brescia. Ainsi, un immeuble de grande valeur archéologique, historique et architecturale qui depuis longtemps était soumis à une dégradation inexorable a été récupéré. L'emplacement du musée sur ce site de grande valeur historique est tout à fait différent de tous les autres musées de voitures : le musée Mille Miglia abrite une histoire, raconte le récit d'un mythe, et jour après jour, constitue un témoignage vivant d’une période de notre passé.

Le Palazzo del Broletto

lun, 15/07/2013 - 11:42 -- Laura
Palazzo del Broletto

Le palais, centre du gouvernement de la Commune et de la Seigneurie, est le résultat architectural de l’addition des différentes interventions qui se sont succédées pendant presque un siècle. Il s’étend sur un plan complexe autour de plusieurs cours intérieures dans un espace total inscriptible dans un quadrilatère d’environ 100m sur 75. L’aile sud, orientée vers la via Cardinal Querini, fait face au flanc gauche du Dôme et correspond à l’ancien « Palatium Novum Maius » (1223-1227) qui fut largement modifié, particulièrement au XVIIème siècle.

Les Portiques et la Tour de l'Horloge

lun, 15/07/2013 - 11:17 -- Laura
Brescia Torre dell'Orologio

Sur le flanc est de la place se dresse un édifice dont le portique de style ionien est surmonté de deux étages aux fenêtres architravées et se caractérise par une bichromie prononcée, à la manière vénitienne. Le bâtiment, intégré dans le périmètre défensif de la « Citadella Nuova » des Visconti (1363), a été conçu par Ludovico Beretta et réalisé par Pier Maria Bagnadore en 1595.

Les Monti di Pietà

lun, 15/07/2013 - 10:45 -- Laura
Brescia, Monte vecchio di pietà

Le côté sud de la place est occupé par les bâtiments de l’ancien Mont di Piété (1484-1489), édifié sur un dessin de Filippo de’ Grassi qui tire son nom de l’institution qui s’y installa à partir de 1490 ; on trouve également ceux du nouveau Mont de Piété (1596-1600) exécuté sur un dessin de Pier Maria Bagnadore, devenu édifice pénitentiaire jusq'au XIXème siècle.  

Place della Vittoria (de la Victoire)

lun, 15/07/2013 - 10:38 -- Laura
Brescia, Piazza della Vittoria

Conçue par l’architecte romain Marcello Piacentini et inaugurée en 1932, cette place se trouve à l’emplacement de l’ancien quartier médiéval démoli dans le cadre du vaste projet de réaménagement de la ville voulu par les urbanistes fascistes. « Les Poissonneries », zone par excellence de l’artisanat et du marché de la ville depuis le XVème siècle, furent détruites.

Le Teatro Grande et le Ridotto du Teatro Grande

lun, 15/07/2013 - 12:09 -- Laura
Brescia, Teatro Grande

Il s’agit d’une oeuvre de 1739 de l’architecte Carlo Manfredi, située exactement à l’endroit où, en 1664, un siècle avant sa construction, naissait le premier théâtre public de Brescia, selon le désir de l’Académie des Erranti. En 1789, sur un projet de Gaspare Turbino, on ajouta la façade et ses trois grandes arcades, intégrées dans le portique du Corso Zanardelli et par la suite, la volée de marches qui mène à l’entrée du théâtre.

Biblioteca Queriniana et le palais de l’Évêché

lun, 15/07/2013 - 12:05 -- Laura
Brescia: Biblioteca Queriniana e Palazzo Vescovile

La bibliothèque Queriniana fut fondée en 1747 et ouverte au publique par le Cardinal Angelo Maria Querini, ancien bibliothécaire à la Bibliothèque du Vatican, très connu pour sa bibliophilie. Il fit bâtir par l'architecte de Brescia Marchetti le palais monumental qui encore héberge l'institution qu'il enrichit avec ses collections bibliographiques privées ainsi que d'une revenue considérable. Ce fut le fondateur  lui-même qui décida d'offrir la bibliothèque à l'administration communale de Brescia qui, sauf un interval de quelques années à la fin du XVIII siècle, organise et gère l'ensemble du service.

Place del Mercato (du Marché)

lun, 15/07/2013 - 10:28 -- Laura
Piazza del Mercato

Aménagée à l’époque médiévale sur la zone dégagée par la démolition des murs au XIIème siècle, c’était une place réservée au marché des draps et du lin. Les maisons et les ateliers ainsi que les portiques à arc surbaissé des côtés est et sud de la place remontent à la fin du XVème siècle.  Dans la seconde moitié du XVIème siècle, la Commune chargea l’architecte Ludovico Beretta de l’aménagement du côté nord où fut érigée une maison à portique aux lignes sévères de style Renaissance. En 1608 Pier Maria Bagnadore construisit la petite église de S.Maria del Lino sur un plan quadrangulaire, elle est surmontée d’une coupole et abrite une fresque que l’on dit miraculeuse. En 1675, la place fut complétée à l’ouest par le Palazzo Martinengo Palatini, élégant palais baroque dont l’harmonieuse façade est couronnée des statues de Minerve et de Mars, peut-être de Sante Calegari, et présente un portail particulièrement raffiné. Il est actuellement le siège du rectorat de l’Université de Brescia. 

Église de Santa Maria dei Miracoli

mar, 16/07/2013 - 11:26 -- Laura
Brescia, chiesa di Santa Maria dei Miracoli

Joyau de sculpture Renaissance, elle fut édifiée à partir de 1488 en honneur de l’image miraculeuse de la Vierge à l’enfant, fresque peinte à l’extérieur d’une habitation qui se dressait autrefois à cet endroit: la partie centrale de la façade (1488) en était à l’origine le sacellum. La façade présente autour de ce noyau central plus ancien le prothyron à quatre colonnes que l’on ajouta à la fin du XVIème siècle et le couronnement supérieur de 1560. Les parties latérales datent en revanche du XVIIème siècle.

Pages