Comune di Brescia tourism website: useful information about what to see and where to go.

  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Español
  • Italiano

Points d'Intérêt

Église dei Santi Nazaro e Celso

mar, 16/07/2013 - 11:14 -- Laura
Brescia, Chiesa dei Santi Nazaro e Celso

D’architecture XVIIIème avec une imposante façade constituée de hautes colonnes corinthiennes, qui soutiennent un tympan triangulaire et couronnée enfin d’une balustrade à sept statues en marbre, oeuvres du Citterio, l'église L’église abrite de nombreuses oeuvres d’art; parmi les chef-d’œuvres: le cénotaphe de l’évêque Giovanni Ducco anciennement attribué à Altobello Averoldi (1522) à peine après le seuil, sur la gauche. Sur le premier autel à droite est placé l’œuvre majeure d’Antonio Gandino (1565-1631) San Rocco et onze épisodes de la vie du Saint; sur le troisième autel à droite, Transfiguration du Moretto (1541) où le Christ avec les symboles de la Passion est représenté entre Moïse et Elie; dans le presbytère, orné d’un cadre néoclassique de Rodolfo Vantini, resplendit le polyptyque Averoldi, chef-d’œuvre de jeunesse de Titien; adossé aux parois, le chœur en bois exécuté  en 1667 par les sculpteurs sur bois Lelio e Salvatore Zucchi di Verolanuova. On remarquera également sur le côté gauche de la nef: l’Adoration des Mages du Pittoni (1739-1740), des cénotaphes du XVIème siècle, et d’autres précieuses oeuvres du Moretto: L’Adoration des bergers avec les Saints, les volets de l’orgue avec L’Annonciation et Le couronnement de Marie avec Saint François, Saint Nicolas et l’archange Saint Michel (seconde chapelle), lumineux chef-d’œuvre de maturité de l’artiste. D’autres volets d’orgue peints par le Romanino sont conservés dans la sacristie. Tout près de l’église, on trouve la Canonica (entrée via Fratelli Bronzetti n°5) avec des fresques du début du XVIème siècle de Ferramola dans la salle du chapitre.

Église de Santa Maria del Carmine

mar, 16/07/2013 - 12:29 -- Laura
Brescia Santa Maria del Carmine

L’église de Santa Maria del Carmine, haut exemple de l’architecture gothique à Brescia, construite dans les années 1429-1475 à côté du couvent des Carmélites  qui se trouvait à cet endroit au XIVème siècle. La structure lombardo-gothique de l’église a été en partie dénaturée au XVIème siècle à cause de remaniements au cours desquels on mura de belles fenêtres oblongues et les arcades originales en ogive furent transformées en arcs en plein cintre.

Église de Sant'Agata

mar, 16/07/2013 - 14:24 -- Laura
Brescia, Chiesa di Sant'Agata

La structure architecturale de l'église remonte aux XIVème  et XVIème siècles. L'intérieur, précédé d'un beau portail Renaissance surmonté de deux statues baroques, nous donne un spectacle imposant malgré la superposition d'éléments d'époques diverses, tels que le presbytère du quinzième, les voûtes et le balcon du seizième, les autels, la décoration par fresques et les stucs du dix-septième, la chapelle du Saint Sacrement du dix-huitième. Toute la nef apparaît plus spacieuse et profonde grâce à ses fresques architecturales (1683).

La Tour della Pallata

ven, 26/07/2013 - 10:04 -- Laura
La Pallata

La tour, l’un des emblèmes de la ville, fut construite en 1248 et on peut la compter parmi les principaux monuments de la période médiévale. Erigée grâce à l’utilisation de nombreux vestiges romains situés le long des murs médiévaux préexistants, en défense de la porte dite de San Giovanni, elle mesure 31 mètres  de hauteur et repose sur une base carrée de 10,6 mètres. Elle remplissait la fonction de dépôt du trésor municipal, d’entrepôt de ravitaillement et aussi de prison.

Église de Santa Maria delle Grazie

mar, 16/07/2013 - 13:59 -- Laura
Brescia, chiesa di Santa Maria delle Grazie

Edifiée à partir de 1522 par les moines de l’ordre de Saint Jérôme, elle présente une façade simple, enrichie d’un portail magnifique. Celui-ci vient de l’ancienne église de la congrégation qui fut détruite par les Vénitiens qui rasèrent le faubourg Pile. Le portail en pierre, décoré selon le goût lombard de la seconde moitié du XVème siècle a conservé les battants en bois réalisés par Filippo Morari en 1490. L’intérieur, à trois nefs, est décoré avec faste de stucs et d’environ 350 fresques datant de la fin du Maniérisme - début du baroque.

Église des Santi Faustino e Giovita

mar, 16/07/2013 - 12:06 -- Laura
Brescia, Santi Faustino e Giovita

En 1622, Antonio et Domenico Comino bâtirent l’actuelle église consacrée aux patrons de la ville sur les ruines d’ édifices religieux que l’on avait démolis. On épargna le campanile du XIIème siècle qui possède encore sa structure d’origine en “ medolo ” jusqu’à la première cellule des cloches. La façade, avec ses riches décorations en marbre, fut commencée en 1698 et achevée en 1711. Elle est considérée comme le chef-d’œuvre de Bernardo Fedrighini.

Musée des Armes "Luigi Marzoli"

ven, 26/07/2013 - 11:33 -- Laura
Brescia, Museo delle Armi

Dans une partie des plus anciennes du Château il y a le donjon des Visconti, notable pièce du XIVe siècle, monument significatif survivant de l'appareil défensif du col Cidneo, où se trouve le Musée des Armes “Luigi Marzoli”, inauguré en 1988 avec l’aménagement de Carlo Scarpa, pour accueillir une des plus riches collections d'armures et d'armes anciennes en Europe.

Le Duomo Nuovo

lun, 15/07/2013 - 11:25 -- Laura
Brescia Duomo nuovo

Consacré à Notre-Dame de l’Assomption, le Dôme fut conçu par l’architecte brescian Giovan Battista Lantana et construit d’abord sous la direction de Pier Maria Bagnadore puis au XVIIIème siècle de Giovan Battista Marchetti puis du fils de ce dernier, Antonio. Situé sur le côté est de la place Paolo VI, la cathédrale occupe une position centrale entre le Duomo Vecchio et le palais Broletto, à l’emplacement d’un dôme paléochrétien (Saint Pietro de Dom). Sa construction commença en 1604 mais les travaux progressèrent avec lenteur, si bien que ce n’est qu’en 1825 que l’architecte Rodolfo Vantini en acheva la coupole, sur le projet de Luigi Gagnola. Elle fut reconstruite après le bombardement de 1943.

Museo Diocesano (Musée Diocésain)

mar, 23/07/2013 - 15:41 -- Laura
Brescia, Museo Diocesano

Dès sa naissance en 1996, le Museo Diocesano (musée diocésain) a eu la mission de garantir, surtout, la protection et la sauvegarde des œuvres d'art sacré dont la conservation était rendue précaire car elles étaient placées dans des édifices religieux fermés au culte, délabrés ou peu sûrs. Les collections permanentes, situées au premier étage, sont divisées en quatre départements dédiés à la peinture et à la sculpture, aux manuscrits enluminés, à l'orfèvrerie sacrée et au textile liturgique. Le département dédié à la peinture et à la sculpture présente des œuvres d'artistes originaires de la zone de Brescia et vénitienne. Un chef-d'œuvre du XIVème siècle vénitien est La Vierge et l'Enfant de Paolo Veneziano ; le polyptyque de Sainte Ursule d'Antonio Vivarini remonte à la moitié du siècle successif. Le XVIème siècle local est bien représenté par les œuvres des principaux peintres de Brescia : Alessandro Bonvicino dit le Moretto, Girolamo Romanino e Pietro Maria Bagnatore. L'ébauche de la Transfiguration pour l'église de Sant'Afra à Brescia appartient à Jacopo Tintoretto (le Tintoret) et un visage du Christ peint sur pierre est attribué à l'atelier du Titien.  

Pages