Comune di Brescia tourism website: useful information about what to see and where to go.

  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Español
  • Italiano

Points d'Intérêt

L’Église et le couvent de San Giuseppe et le Musée Diocésain d’Art Sacré

mar, 16/07/2013 - 11:50 -- Laura
Brescia, chiesa di San Giuseppe

Édifiée à partir de 1519, l’église se caractérise par ses autels dédiés aux arts et métiers; elle abrite les sépultures de nombreux personnages comme Benedetto Marcello et Gasparo da Salò. La façade, couronnée de trois pinacles à lanterne en brique est enrichie de trois portails du XVIème siècle; celui du centre est flanqué de majestueuses colonnes. L’intérieur, divisé en trois grandes nefs, présente un presbytère surélevé pour la construction duquel on réalisa en 1978 un passage enjambant la ruelle qui se trouvait au nord. Dans le presbytère, on signale le choeur en marqueterie de Clemente Zamara (1500), ainsi que la tribune des chantres à gauche qui abrite un précieux orgue de Graziadio et Costanzo Antegnati (1581). L’église compte bien dix chapelles par côté et une ornementation picturale très riche datant au maximum du XVIIIème siècle. Dans le médaillon au-dessus des chapelles situées au bout des nefs et dans deux panneaux sur les parois latérales du presbytère, ont été récemment mises à jour des fresques de l’école du Romanino.

Musée National de la Photographie

ven, 07/03/2014 - 11:20 -- Laura
Musée National de la Photographie

Le Musée National de la Photographie « Cinefotoclub » (fondé en 1953) héberge à son intérieur un très riche patrimoine d’antiquité photographique et cinématographique : à travers 8 000 pièces, l’histoire de la photographie de 1826 à l’époque du numérique est racontée ainsi que l’histoire du cinéma amateur et professionnel.

Palais Martinengo

mar, 23/07/2013 - 16:03 -- Laura
Palazzo Martinengo

Le palais Martinengo est le noble édifice situé au carrefour entre la rue Musei, antique decumanus de la ville romaine, et la place du Forum, où la famille Martinengo Cesaresco s'installe au XVIe siècle. Les façades sévères des deux corps principaux du palais, vers la rue Musei et la place du Forum, ont été conçues au XVIIème siècle dans le style typique du siècle précédent, dont des traces restent à l'intérieur. Au travers des structures des diverses périodes qui sont visibles dans les locaux souterrains du palais, le visiteur pourra saisir la multiplicité des événements complexes de la construction qui se sont produits entre l'âge du fer et le Moyen Âge sur l’emplacement ensuite occupé, à un niveau de dallage différent et dans un milieu urbain déjà complètement transformé, du palais du XVIIème siècle.

Église de San Zeno al Foro

jeu, 25/07/2013 - 10:26 -- Laura
Brescia, Chiesa di San Zeno al Foro

L'actuel édifice du dix-huitième, achevé aux alentours de 1745, est précédé d'un petit parvis entouré d'une artistique grille en fer avec des piliers en marbres surmontés de bambins et de couples de dauphins entortillés. A l'intérieur, sur les côtés de la nef, on peut remarquer quatre toiles peintes par Antonio Paglia (1741). Une mince balustrade en fer forgé semble embrasser le maître-autel sur lequel s'élève un artistique tabernacle enrichi de pierres d'azur et de pierres de valeur rare.

Église de Santa Maria della Carità

lun, 15/07/2013 - 12:16 -- Laura
Chiesa di Santa Maria della Carità

Edifiée en 1640 sur un projet de l’architecte Agostino Avanzo et remaniée dans la première moitié du XVIIIème siècle, elle se dresse à l’emplacement de la chapelle qui flanquait le « Conservatorio delle derelitte » que Laura Gambara avait fondé pour accueillir les femmes victimes des violences perpétrées à l’occasion du sac de Brescia en 1512. Les deux colonnes de granit qui ornent la façade proviennent des ruines de la cathédrale de San Pietro de Dom.

Église de San Cristo

jeu, 25/07/2013 - 10:46 -- Laura
Brescia, chiesa di San Cristo

L'église fait partir d'un ensemble conventuel édifié vers la fin du quinzième sur d'anciens édifices religieux dominant le théâtre romain. La simple façade en briques comprend un portail en marbre décoré de bas-reliefs et des armes des familles Martinengo (qui contribuèrent à sa construction).
Sous le petit toit, on peut remarquer des traces de l'Annonciation, une fresque de Moretto.
L'intérieur, à nef unique, présente une riche décoration de fresques du quinzième et du seizième.

Église de San Pietro in Oliveto

ven, 19/07/2013 - 14:52 -- Laura
San Pietro in Oliveto
D’origine très ancienne, présente des parties romanes mais fut reconstruite au début du XVIème siècle selon les normes de la Renaissance lombarde. A l’extérieur, une belle façade créé l’illusion d’une entrée profonde et confère à l’ensemble un caractère de solidité et de robustesse indéniable, tout en donnant du relief à la rigueur de la trame géométrique plate dessinée sur la façade. 

Église de San Giorgio

mar, 23/07/2013 - 16:23 -- Laura
Chiesa di San Giorgio

Accrochée à la pente raide du Cidneo juste à l'extérieur de Porta Bruciata (porte brulée), près de la muraille romaine qui mène au château, San Giorgio est l'une des églises romanes de Brescia les mieux conservées et en même temps la moins connue, car elle est bien cachée derrière la façade scénographique du XVIIème siècle qui forme une toile de fond à la place portant le même nom. En effet, les revêtements de l'époque baroque n’ont pas modifié le volume de l’édifice à trois nefs, terminé à l'est par un chœur et une abside triangulaire sur lesquels le clocher a été jeté. Contre l'église – sous laquelle passe le double tunnel de l'aqueduc romain de Mompiano –survivent en outre d’importants vestiges de l'immense édifice canonique de trois étages, qui lui aussi est de l'âge médiéval.

Le Marché aux Grains ou Granarolo

ven, 19/07/2013 - 11:13 -- Laura
Piazzale Arnaldo et Granarolo

 

Le “Granarolo” tire son nom de la fonction de marché aux grains qu’il a remplie jusqu’à la fin du siècle dernier. Il s’agit d’un édifice en pierre blanche de Botticino, à bossage, achevé en 1823 sur des plans d’Angelo Vita et Luigi Basiletti. On observera les lignes pures de ce bâtiment, le néoclassicisme élégant de ses arcades en plein cintre et du tympan central. Flanqué de deux niches latérales abritant des fontaines, il se distingue également par son grand arc central anti-feu construit en prévision d’éventuels incendies. 

Pages