Comune di Brescia tourism website: useful information about what to see and where to go.

  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Español
  • Italiano

Place de la Loggia

jeu, 25/07/2013 - 15:52 -- Laura
Tipologia: 
Tag: 
Piazza della Loggia

La Piazza della Loggia est un joyau Renaissance du style Lombardo-vénitien : bien qu’il ne s’agisse pas de la place la plus ancienne de la ville, elle en est toutefois l’ensemble monumental le plus harmonieux, tel que l’a voulu le podestat Marco Foscari (1433) afin que Brescia reflète elle aussi le decorum et la magnificence de la Sérénissime dont elle était l’une des plus importantes villes frontières. Aujourd’hui la place , qui constitue le centre architectural de Brescia et en abrite la mémoire collective, fut le centre des événements qui touchèrent l’ensemble des citoyens. Elle possède deux monuments significatifs pour l’histoire de la ville : sur le côté nord se trouve celui qui commémore les martyrs des Dix Jours appelé « Bella Italia », une œuvre de Giovanni Battista Lombardi (1864) à l’emplacement de l’ancienne colonne surmontée du lion de Saint Marc abattue par les Jacobins en 1797 ; sur le côté est, le cippe dessiné par Carlo Scarpa en mémoire des victimes de l’attentat terroriste du 28 mai 1974. La place est de forme rectangulaire, dominée à l’ouest par le Palazzo della Loggia, aujourd’hui siège de la mairie  Le côté sud est occupé par les Monti di Pietà tandis qu’à l’est se trouvent la Torre dell’Orologio et les Portici, la voie de passage la plus fréquentée par les habitants de Brescia.

Dans l’angle nord-est on peut apercevoir le Tour de Porta Bruciata, une construction du XIIème siècle (la partie supérieure avec corbeaux et crénelure gibeline date du XIVème siècle) haute d’environ 30m, édifiée à l’emplacement de l’ancienne porte mediolanensis de l’enceinte romaine et intégrée par la suite dans la citadelle viscontine ; son nom de « bruciata », brûlée, lui vient de l’incendie qui, en 1184, fit rage dans cette zone, détruisant toutes les masures de paille et de bois qui l’occupaient.

 

Dans l’alignement de la Tour de l’Horloge s’ouvre la via Cesare Beccaria, autrefois appelée  Strada Nuova. La commune qui vers la seconde moitié du XIIème siècle chargea son propre architecte, Ludovico Beretta d’opérer toutes les démolitions nécessaires, souhaitait en effet l’ouverture d’une voie de communication entre les deux centres du pouvoir : du centre du pouvoir municipal, piazza della Loggia alors en phase d’achèvement, au centre du pouvoir de Venise au Palais Broletto qui, comme les cathédrales, était encore prisonnier dans les murs de la Citadelle des Visconti. La via Cesare Beccaria, dans l’axe du palais de la Loggia, répond également à des exigences scénographiques et constitue un bon exemple de rue commerciale, entièrement bordée d’ateliers surmontés d’habitations, comme on en voit à Venise.

 

Galleria: